36 creuseurs clandestins morts, c’est le bilan provisoire d’un éboulement dans la mine du groupe minier Kamoto Cooper Company.

L’annonce a été faite par le gouverneur de la province du Lualaba, Richard Muyej Mangez Mans, au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 27 juin dans la salle de réunion du gouvernorat de province.

Ces exploitants artisanaux continuent à œuvrer clandestinement dans cette concession malgré l’interdiction,” a déclaré le Gouverneur.

Pour Muyej, le bilan risque encore de s’alourdir du fait que l’opération de secours n’est pas encore fini. Les victimes sont encore coincés à l’intérieur; poursuit le gouverneur.

Richard Muyez attribue cet incident au non-respect des normes de creusage par les exploitants clandestins et la fragilité de la terre.

Il note aussi que la plupart de ces creuseurs artisanaux viennent des autres provinces.

Le gouverneur s’est aussi plaint du fait que malgré la sensibilisation, les creuseurs s’entêtent à travailler dans ces mines à leur risque et péril.

Thierry Mfundu

1 comment

  1. Mes condoléances aux familles de victimes!
    C’est a la recherche du bonheur que ces hommes ont succomber ! Nous pensons qu’il est grand temps d’établir de la bonne gouvernance, laquelle peut aider a l’amélioration de social des congolais et le stabilisera
    en plus l’entreprise Kcc doit renforcer la sécurité a l’intérieur de sa concession

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *