Lors d’une audience publique prévue le 08 juillet, la Chambre de première instance VI de la Cour Pénale Internationale va rendre son jugement dans l’affaire de Bosco Ntaganda.

La chambre de première instance va déclarer si l’accusé est innoncent ou coupable.

Le dossier complet de l’affaire Bosco Ntaganda comprend 2300 documents. Et la Chambre de première instance a déjà rendu 257 décisions orales et 347 décisions.

Les représentants légaux du Bureau du conseil public pour les victimes ont représenté 2123 victimes au procès sur autorisation de la Chambre.

Dans l’affaire de Bosco Ntaganda, 248 audiences ont eu lieu et la Chambre a entendu 80 témoins et experts appelés à la barre par le Bureau du Procureur de la Cour, 3 témoins que les représentants légaux des victimes ont fait citer à comparaître, 5 victimes ont pu exposer leurs préoccupations et 19 témoins appelés à la barre par l’équipe de la Défense.

Ancien chef d’Etat major adjoint présumé des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), Bosco Ntaganda est accusé de cinq chefs de crime contre l’humanité(le meurtre et tentative de meurtre, viol, esclavage sexuel, persécution, transfert forcé de population) et de treize chefs de crime de guerre(pillage, déplacement de civils, attaque contre des biens protégés, destruction de biens appartenant à l’adversaire, attaque contre des civils, viol, esclavage sexuel de civils, meurtre et tentative de meurtre).

Rappelons que ces crimes auraient été commis en Ituri, en République Démocratique du Congo en 2002-2003. L’ouverture du procès a été faite en septembre 2015.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD