A 72 heures de la tenue des épreuves nationales de la session ordinaire de l’examen d’Etat, édition 2019, des dispositions pratiques sont prises pour permettre le bon déroulement de ces épreuves sur toute l’étendue du territoire national et dans les provinces éducationnelles en dehors des frontières nationales.

Cette session ordinaire se tient du 24 au 27 juin. Pour le directeur de l’EPSP Tshangu, point focal de l’Exétat 2019, des directives précises ont été communiquées aux chefs d’établissements et aux inspecteurs, notamment en ce qui concerne le taux de frais de participation à la session ordinaire de ces épreuves. Le montant est fixé à 34 000 Fc.

Il a aussi été rapelé que la discipline doit être le maître-mot parmi les candidats durant toute la période de passation de ces épreuves.

Pour ce faire, les candidats sont appelés à éviter tout excès et tout débordement, surtout le dernier jour de ces épreuves: réquisition des motos et véhicules, tapages dans la ville, exhibitionnisme, scènes de liesse populaire dans des écoles et carrefours de la ville, spectacles de déchirement d’uniformes, candidats sur le toile et portières des voitures, sifflets et chants à la bouche…. toutes ces invonduites seront sévères sanctionnées par les services de l’ordre qui sont déjà instruits à cet effet.

Augustin K. (Politico.cd)