Invalidés par la haute Cour, les députés et sénateurs ont, à l’unanimité, décidé de passer la nuit de ce jeudi 20 juin à la belle étoile dans les installations de la Cour constitutionnelle.

Ces invalidés exigent que le droit soit dit.
Ils veulent retrouver leurs sièges au Parlement.

Munis de nattes traditionnelles, lampes tempêtes, ces élus invalidés exigentnde la Cour de revenir sur sa décision inique, surtout en dehors du délai fixé par la loi électorale.

Par solidarité, ilss ont été rejoints par d’autres élus non invalidés qui sont venus apporter leur soutien à cette bataille pour le droit. “Nous sommes ici avec nos lampes tempêtes qui symbolisent la lumière et nous voulons obtenir de la Cour constitutionnelle correction pour nous avoir injustement invalidés.
Pour ce, nous lançons un message au monde entier et au peuple congolais pour leur dire que les députés que vous avez élus ont été injustement invalidés et nous leur invitons à venir veiller avec nous pour que justice soit rendue. Nous ne voulons qu’une chose : les 24 députés de Lamuka et les 2 sénateurs soient remis dans leur droit. Et ça c’est non négociable!,”
a déclaré Muhindo Nzangi, un député non invalidé venu soutenir ses collègues de Lamuka.

TBM