Archives. Lecture de la déclaration par les membres du CLC à Kinshasa. Photo: Gode Kalonji

Jonas Tshiombela, président de la NSCC, joint au téléphone par la rédaction de POLITICO.CD ce mercredi 19 juin, a déclaré que la société civile veut que le renouvellement des membres de la Ceni puisse être inclusif, transparent et démocratique.

Jonas Tshiombela a expliqué que la société civile a 3 postes à prendre à la Ceni. Et il faut réunir le consensus autour de grandes plateformes de la société civile pour trouver les compatriotes qui peuvent aller leur représenter à la Ceni.

“Il y a encore une partie qu’il faut faire, réunir le consensus autour de grandes plateformes de la société civile dans le cadre des concertations pour trouver qui de compatriotes peuvent aller“, a t-il dit.

Pour lui, ce n’est pas tous les acteurs de la société civile qui vont participer au renouvellement des membres de la Ceni.

Et quelques acteurs de la société civile se sont organisés pour faire croire à l’opinion que c’est tout le monde, alors que ce n’est pas tout le monde qui va participer à ce renouvellement“, a t-il éclairci

Il fait savoir que ces concertations ne concernent pas seulement les membres de la société civile de Kinshasa, ils vont également tenir compte de ceux qui sont en province.

Concerné doublement en tant que porte-parole du Comité Laïc de Coordination, Jonas Tshiombela a informé que le CLC a une importante réunion ce 19 juin en rapport avec ce renouvellement des membres de la Ceni, la position des laïcs catholiques sera connue dans un bref délai.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD