27 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mercredi, février 26, 2020
Publicité

Norbert Basengezi s’en va mais plaide pour la dépolitisation de la CENI

- Publicité-

C’est un ancien Robert Basengezi “ragaillardi” et “fièr” de son statut d’ancien vice-président de la CENI qui est apparu à la presse ce 18 juin. Au cours de cette conférence de presse tenue à Kinshasa, il a mis en avant le bilan de son passage à la tête de cette institution d’appui à la démocratie. Mais aussi des devoirs, des défis à relever pour son successeur.

“J’ai plutôt une joie en quittant la CENI parce que si je quittais sous le  Coup de balle ce serait un regret. Aujourd’hui c’est Félix Tshisekedi qui est président, il part manger chez Kabila et Kabila part manger chez lui. Nous n’avons jamais vécu ça, cette alternance est un acquis. Nous avons 500 députés élus. Il y avait un Sénat de 12 ans, aujourd’hui il y a un bureau du Sénat qui se met en place, il y avait des assemblées provinciales de 12 ans, je crois que c’est à applaudir“, a-t-il dressé.

Ça, c’est ce que l’équipe à laquelle il a appartenu. Mais cela ne résout pas tous les problèmes du Congo. Il y a encore du pain sur la planche.

“En quittant, nous laissons un débat derrière nous concernant les élections locales et les différentes réformes qui doivent être amorcées. Parmi ces réformes figurent notamment la modification du mode des scrutins des élections de sénateurs, de gouverneurs et vice-gouverneurs de province. En ayant à l’esprit que l’accord de la Saint Sylvestre qui interdit toute révision constitutionnelle semble avoir jusqu’à ce jour une certaine force et que toute révision de la constitution pourtant constitutionnelle suscite débat, il faudra beaucoup de courage pour engager des réformes. Sinon, nous allons arriver en 2023 avec les mêmes débats qui appellent à ces réformes sans issue“, a projeté l’ancien vice-président, actuel membre du PPRD.

Il a accédé à cette fonction grâce à son parti politique, à sa famille politique majoritaire à l’Assemblée nationale après les élections de 201. Dans cette même logique, ce même poste reviendra au Front commun pour le Congo, dominé par un PPRD fort de plus de 120 députés nationaux. Mais Norbert Basengezi est partisan de la dépolitisation de la CENI.

” La CENI devra-t-elle continuer à être composée conformément à l’article 10 de sa loi organique ou il faut une CENI des experts ayant une expérience au sein ou en dehors de cette institution ? Pour ma part, je suis partisan de la dépolitisation de la CENI. Celle-ci regorge aujourd’hui en son sein de nombreux experts qui peuvent dans le futur promouvoir la plus grande école électorale de l’Afrique “, a-t-il conseillé.

- Publicité -

EN CONTINU

La ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine en visite de travail en RDC

Depuis lundi, la ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine (RCA), Marie-Noëlle Koyara est en mission officielle...

Insécurité à Kinshasa: L’ambassade de Belgique donne des consignes de sécurité à ses ressortissants

Les consignes de sécurité ont été donné par l’ambassade belge à ses ressortissants suite à la recrudescence de l’insécurité à Kinshasa, particulièrement dans la commune de Gombe.

Sele Yalaghuli: “Il y a nécessité de tout mettre en œuvre pour réussir les engagements convenus avec le FMI”

Le Ministre de finances Sele Yalaghuli se veut rassurant sur la capacité du Gouvernement à contenir le déficit public dans les limites...

Le médecin chef de zone de santé de Kanzala suspendu pour détournement des fonds

Dans une décision rendue publique samedi 22 février dernier, le Gouverneur de Kasai, Dieudonné Pieme a suspendu le médecin chef de zone...

Greve des professeurs de l’UNIKIN: le ministre de l’ESU rassure les grévistes de la réponse favorable du Gouvernement

Dans un communiqué de presse datant de ce lundi 24 février 2020, le ministre de l'ESU Thomas Luhaka s'est félicité de la...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join