Après la nomination des membres des cabinets des membres de l’Assemblée Provinciale, les femmes étudiantes du Nord-Kivu montent au créneau en fustigeant cette nomination qu’elles jugent de non genré.

Elles pensent que cette nomination est contra legem, car elle transgresse les dispositions de l’article 14 de la constitution qui prévoit qui s’insurge contre la discrimination de la femme.

C’est avec désolation que nous avions appris cette nomination. Elle viole les prescrits de l’article 14 de la constitution, qui assure à la femme la protection et la promotion de ses droits. La femme ne doit pas être discriminée“, a déclaré Tanaro Hozana l’une de ces femmes étudiantes.

Elles demandent la rectification de cette mesure pour qu’elle soit équitable, non discriminatoire et accessible aux femmes.

Zanem Nety Zaidi