La nouvelle société civile congolaise dénonce des agitations au sein de la société civile, suite au renouvellement prochain des membres de la CENI.

Ce mardi 18 juin 2019, une invitation a été envoyée à la NSCC par une structure dénommée « EDUCIEL » nous invitant la réunion de la désignation des membres de la société civile à la CENI, au siège de la CIME. Contre toute entente, il nous revient de constater que la NSCC y a été convié à cette rencontre, alors qu’elle n’a jamais été et ne sera jamais membre de cette structure controversée qui ne se réveille que dans de pareille circonstance, uniquement à l’occasion du renouvellement des délégués de la société civile au sein de la CENI“, dénonce la SNCC dans un communiqué parvenu à politico.cd.

Déniant à EDUCIEL la qualité d’initier une telle démarche, “la NSCC interpelle le Cadre de Concertation de la Société Civile, les grandes plateformes de la société civile et la société civile spécialisée des questions électorales, de la démocratie et des droits de l’homme à ce sujet“.

Elle rappelle en outre que “la désignation des membres de la société civile à la CENI n’est pas l’apanage de la seule société civile de Kinshasa, c’est un problème de tout le pays, les collègues des provinces doivent impérativement être associés à cette démarche“.

Et les prochains membres de sa composante, selon elle, devront provenir ” d’un processus transparent, inclusif et démocratique qui, bientôt sera organisée par les structures qualifiées à l’issue des consultations et concertations engagées depuis avec les acteurs majeurs de la société civile exerçant légalement et dotées des personnalités juridiques“.