En RDC, de plus en plus, les partis politiques admettent à leur sein l’activisme des mouvements militants. Parmi les plus connus se trouvent les bérets rouge, talibans, canards bleus, panthères, zulus, etc. Ces structures s’évertuent parfois en milices s’éloignant ainsi de leur objet social.

Pour Clovis Katengo président de la thématique jeunesse du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga, certains partis politiques instrumentalisent les jeunes par le truchement des mouvements menés par les combattants.

Clovis Katengo recommande aux responsables politiques d’interdire l’activisme des mouvements dits des combattants comme bérets rouge, talibans, canards bleus, panthères, zulus etc. À l’entendre parler, au travers de ces structures, les jeunes sont utilisés pour semer la terreur.

Se tenant aux récents affrontements à Lubumbashi entre les militants de l’UDPS et ceux du PPRD, Clovis Katengo fait savoir que l’activisme des mouvements militants y est pour quelque chose. Ainsi, souhaite-il en vue d’une paix durable que ces structures soient déclarées comme prohibées au sein de ligues des jeunes.

Le chef de file de la thématique jeunesse du cadre de concertation de la société civile, lance un appel pressant aux jeunes à ne pas se laisser manipuler par les politiciens qui les utilisent comme marche-pied. Il annonce par ailleurs l’organisation prochaine des actions de grande envergure en vue de contribuer à la consolidation de la paix, de la cohésion et de la cohabitation pacifique.

Junior Ngandu | Politico.cd