Benoît lwamba, président de la cour constitutionnelle a reçu une délégation de l’opposition conduite par le député du MLC Jacques Ndjoli. Après les invalidations de plus de trente députés dont la majorité sont de l’opposition, la cour a promis de soumettre à une chambre spéciale toutes les requêtes introduites dans cette affaire d’invalidation des députés.

Le président de la cour reconnait que dans toute oeuvre humaine il y a certainement des imperfections. mais malgré cela, la loi électorale que la loi organique portant organisation et fonctionnement de la cour constitutionnelle prévoient la possibilité de recours pour rectification d’erreurs ou d’interprétation.

Affaire à suivre.

Moise ESAPA /Politico.cd