Christelle Vuanga, élue de la Funa et membre de la coalition Lamuka, joint ce lundi 17 juin au téléphone par la rédaction de POLITICO.CD, a déclaré qu’elle n’est pas d’accord que l’opposition soit tombée dans le piège de la Cour Constitutionnelle.

Je pense que que c’est un piège. Je ne suis pas d’accord que l’opposition soit tombée dans ce piège de la Cour Constitutionnelle“, a t-elle dit.

Selon Christelle Vuanga, l’opposition devrait rester sur leur principe car la Cour pourrait réhabiliter 3 ou 5 cas majeurs.

” On aurait dû rester sur le principe. Ce qu’ils vont faire, ils vont réhabiliter peut être 3 ou 5 cas majeurs. Les restes vont tomber et on va perdre la notion humaine“, a estimé Christelle Vuanga.

Pour cette élue de la Funa, il ne faut rien attendre de la Cour Constitutionnelle. “J’ai émis mon point de vue, je ne suis pas d’accord avec cette chambre et avec leur manière de procéder“, a t-elle souligné.

Concernant leur retour à l’hémicycle, elle a notifié que la décision revient aux leaders. Car ce sont eux qui ont décidé pour la suspension.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD