Le groupement politique de l’Alliance des Acteurs pour la Bonne Gouvernance du Congo (AABC) dénonce l’invalidation de ses trois députés nationaux par la cours constitutionnelle en faveur de certains ministres en fonctions.

Selon un communiqué signé par Julien Paluku autorité morale de ce recoupement politique membre de la coalition du front commun pour le congo (FCC) il s’agit Nkuba Raphaël élu du Sankuru remplacé par le ministre Emery Djovu Ukundji, Kaningu Shem Lwango élu du Sud-Kivu remplacé par Marie-Ange Mushobekwa et Katabi Kyala qui a été contraint à cédé son siège au ministre Thomas Luhaka.

Des arrêts de la cour vus de mauvais oeil par AABC. Pour ce regroupement politique qui était en réunion ce samedi 15 juin, la haute cour a été induite en erreur et que le fait de maintenir ce genre de décision occasionnerait un scandale judiciaire dans le pays.

le regroupement AABC annonce avoir introduit trois requêtes en rectifications d’erreur materiel flagrante auprès de la cour et attend la mise en place d’une cambre speciale envue d’examiner ces types d’erreur envue de remettre ses trois députés invalidés dans leur droit.

Merveilles Kiro/Politico.cd