Les élus du Kongo-central s’en vont en guerre contre la construction du pont route-rail entre Kinshasa et Brazzaville avant la construction du port en eau profonde de Banana.

Ils l’ont savoir dans une déclaration politique ce jeudi 13 juin au tour de leur président Pierre Anatole MATUSILA MALUNENGI au siège de l’organe délibérant provincial.

Dans leur déclaration, les élus Ne kongos ont manifesté leurs inquiétudes quant aux conséquences economico-sociales de ce pont sur leur province. Pour ce, ils ont invité les décideurs de ce pays de ne pas se laisser influencer par les multinationaux au détriment du pays en général et de la province du Kongo central particulier.

Sans mettre en doute l’importance de l’intégration et de la coopération régionale, l’Assemblée provinciale note que le projet de construction du route – rail sur le fleuve Congo reliant Brazzaville et Kinshasa constitue une grave menace contre les intérêts non seulement de la RDC mais aussi de la Province du Kongo central.

Dans l’intérêt de notre pays en général et celui du Kongo central en particulier, l’Assemblée provinciale fait sien l’engagement pris par Son excellence Monsieur le Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO qui, en date du 19 avril 2019 à Boma, lors du lancement des travaux de construction de la route Boma Moanda, de prioriser d’abord la construction du port en eau profondes de Banana avant la construction du pont sur le fleuve Congo entre Brazzaville et Kinshasa,” peut on lire dans la déclaration de ces députés.

L’ Assemblée provinciale du Kongo-central considère que l’engagement pris par le chef de l’Etat constitue un véritable contrat social et politique avec le peuple congolais, en général et les Ne Kongo en particulier.

Notons que les travaux de construction de ce pont route-rail entre Kinshasa et Brazzaville débutent en janvier 2020. Ils sont entièrement financés par la Banque Africaine de développement.

TBM

2 comments

  1. Svp rectificatif :
    1. les travaux commenceront en Août 2020 et non en Janvier comme dit dans votre article.
    2. La BAD ne financera pas la totalité du budget de la construction du pont qui est évalué à 550 millions de $us mais par contre a mis à disposition 210 millions et la différence sera gérée entre les 2 Congo.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *