Dans une declaration faite ce jeudi 13 juin, le depute national elu du Mont Amba Pius Muabilu Mbayu a dénoncé le vandalisme dont le siège social a été victime le mercredi 12 juin après les échauffourées entre les militants de l’UDPS et du PPRD.


Depuis hier, 10 jeunes de mon parti le CNC sont au chômage forcé, ils étaient 38 avant le 19 septembre 2016 date de la 1ère attaque et incendie de notre siège.,” a-t-il déclaré.


Et de poursuivre:
Ils ont encore attaqué et détruit hier. ils sont revenu sur les lieux du crime. Mawa trop pona Congo.”

Rappelons que c’est la deuxième fois que le siège du CNC soit saccagé. Il l’a déjà été en 2016 lors des conflits post électoraux.

TBM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *