Les structures de la société civile du territoire de Beni et le parlement des jeunes de Kasindi ont organisé une série de manifestations à partir de ce jeudi 13 juin.

Ces manifestations qui sont suivies des trois journées ville morte visent à dénoncer l’insecurité caractérisée par des tueries et Kidnapping de la population locale.

Le dernier cas en date; le Kidnapping de deux agents dont un du Transcom et un autre de la DGDA qui quittaient Kasindi pour Beni et qui restent toujours en captivité voici plus d’une semaine maintenant.

Selon Huges Mayani, président du parlement des jeunes de kasindi joint par Politico.cd, ce jeudi une marche de colère a été organisée et est partie du pont Luburigha qui sépare la cité frontalière de Kasindi à la ville de Mbondwe (Ouganda) pour chuter au bureau du délégué du gouverneur basé à Kasindi où les manifestants prévoient déposer un mémorandum, dans le quel la population appelle le président Félix Tshisekedi à tenir ses promesses sur le rétablissement de la paix dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Ces manifestations vont partir jusqu’au samedi 15 juin à Kasindi.

Merveilles Kiro/Politico.cd