En séjour à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga où il est allé s’enquérir, sur ordre du chzf de l’Etat, de la situation des troubles qui a prévalu dans la ville cuprifère le mardi 11 juin, Basile Olongo, vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité, appelle les uns et les autres au calme. Il demande par ailleurs aux dirigeants des partis politiques de bien remplir leurs missions, notamment en ce qui concerne l’éducation civique.

“Nous demandons aux acteurs et responsables des partis politiques de bien remplir leurs missions parmi lesquelles, il incombe aux partis politiques, cest la formation, l’éducation politique et civique des militants. Mais avant de penser à la formation, à l’éducation civique et politique de nos militants, nous-mêmes acteurs politiques devons être responsables des actes que nous posons. Nous devons respecter mea Constitution et tout autre texte qui régit le bon.fonctionnement de notre pays. Nous devons éviter les excès. Si nous savons que telle discussion ne peut pas avoir lieu à tel niveau, nous devons éviter de le faire, et surtout éviter de plaire à qui que ce soit“, a-t-il interpellé la classe politique congolaise.

A la population, Basile Olongo lance ce message de capitaliser les acquis de la démocratie que nous prészntons au monde. “Nous ne pouvons pas nous lancer dans des destructions comme le font aujourd’hui les militants d’une même coalition FCC-CACH“, a-t-il déclaré.

Augustin K.