Réagissant à l’attaque intervenue au siège provincial du PPRD en date du 11 juin 2019, par les militants de l’UDPS, l’organisation de promotion et défense des droits de l’Homme “Justicia Asbl”, se dit “préoccupée de l’intolérance dans la ville de Lubumbashi.”

Dns un communiqué remis à la presse, cette organisation demande à la justice, “d’enquêter pour que les responsables de ses faits infractionnels, soient sanctionnés sévèrement.”

En effet, lundi dernier, les militants de l’UDPS mécontents des propos tenus par le député Charles Nawej contre le Chef de l’État, ont manifesté leur ras-le-bol. Au passage, ils ont pris d’assaut le bâtiment du 30 juin siège du parlement provincial,  brûlant les pneus, et ont saccagé le siège du PPRD sur l’avenue du 30 juin.

Pour justicia asbl, “malgré l’exercice de la liberté d’expression consacrée par la constitution à son article 23, qui dispose que toute personne a droit à la liberté d’expression” , l’organisation note néanmoins que c’est ” sous réserve du respect de la loi, de l’ordre public et des bonnes moeurs .”

Au bout de compte, Justicia Asbl exhorte les responsables des partis politiques, ” à bien éduquer leurs militants et les encadrer pour que les prochaines manifestations soient réellement pacifiques”. 

Adrien Ambanengo | Politico.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *