Vandalisé déjà lors de la période post électorale en 2016, le siège du Congrès national congolais, CNC, parti cher au député du Mont Amba Pius Mwabilu vient une fois de plus payé les frais des échauffourées entre les militants du PPRD et ceux de l’UDPS.

Un groupe des jeunes non autrement identifiés s’en sont pris aux installations du CNC situées entre la 5e et la 6e rue dans la commune de Limete. “Nous étions en train de former quelques militants lorsqu’un groupe des jeunes militants de l’UDPS sont arrivés armés des bâtons, des pierres et d’autres armes blanches.
Ils ont cassé des chaises de la réception puis sont entrés à l’intérieur du conteneur qui nous sert de bureau depuis l’incendie de notre siège
“, explique un cadre de ce parti, membre de la coalition FCC.

“Ils ont emportés des ordinateurs, des imprimantes et d’autres choses. Pour le reste, ils ont tout saccagé notamment nos fiches d’adhésion et des rapports des réunions. Vraiment c’est déplorable,” s’insurge ce cadre du CNC.

Le bilan provisoire fait état de près 50 chaises detruites et emportées, 4 0rdinateurs, 3 imprimantes à jet d’encre, des rames des papiers et plusieurs objets détruits dont les tables.

Signalons que les échauffourées ont lieu depuis ce matin entre les militants du PPRD et de l’UDPS occasionnant des dégâts importants.