“Je n’ai pas été associé à la programmation de cette motion”, affirme Jean Marc Kabund. Réagissant à l’incident qui a eu lieu le vendredi passé à l’Assemblée nationale, le 1er vice président de la chambre basse du parlement affirme avoir été surpris par ladite motion dont il ignorait l’existence.

Je suis membre du bureau. C’est quand même déplorable ce qui est arrivé ce jour là. Moi-même étant membre du bureau, lorsqu’il y a une motion pareille, je devrais être mis au courant, ce qui n’a pas été fait“, à fait savoir le président ai de l’UDPS.

“Je suis personnellement frustré par cette attitude de vouloir faire des choses en cachette. Entre nous , membres d’un même bureau, cela devrait être discuté ensemble“, ajoute-t-il.

Des centaines des militants de l’UDPS ont manifesté lundi 10 juin 2019 devant le siège du parlement à Kinshasa. Pour cause, la motion incidentielle initiée par le député Henry Thomas Lokondo contre les ordonnances du Chef de l’Etat sur la nomination des membres des conseils d’administrations de la société Nationale des chemins de fer du Congo ( SNCC) et de la générale des carrières et des mines ( Gecamine),motion qui a été soumise au débat à l’assemblée Nationale par le bureau de la chambre basse.

Pour ces combattants, le bureau de l’Assemblée nationale a fait sciemment passer cette motion afin de ridiculiser le Chef de l’état . On pouvait entendre des champs hostiles à la présidente de la chambre basse, Jeanine Mabunda.

PMT.

1 comment

  1. Quand tu étais parti avec eux monter sur le cheval faisant signe d’une bonne amitié tu n’avais pas poser à la base. Maintenant tu veux que la base fasse quoi pour toi ? Okomesana.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *