Comme à Kinshasa lundi, des centaines des militants du parti de Félix Tshisekedi ont assiégé ce mardi l’Assemblée provinciale de Lubumbashi, dans le haut-Katanga, réclamant notamment l’arrestation de l’ancien président Joseph Kabila.

“Felix, papa avait dit: arrête Kabila” scandent ces centaines de militants pour la plupart en moto. D’autres ont brûlé des pneus, continuant à chanter des cris hostiles à l’ancien président Joseph Kabila.

Ils réclament en outre que Félix Tshisekedi divorce d’avec la coalition de Kabila, alors que cette dernière s’est attaquée aux nominations opérées par le president congolais la semaine dernière au sein de la société minière étatique, Gécamines et celle du chemin de fer SNCC, toutes les deux basées à Lubumbashi.

A Kinshasa hier, ces partisans de Félix Tshisekedi ont vivement protesté aux abords du siège du Parlement, avant d’être violemment dispersés par les forces de l’ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *