25.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

jeudi, février 27, 2020
Publicité

Ituri : plus de 70.000 ménages en déplacement à Mahagi à cause des massacres

La province de l’Ituri est actuellement la cible des assaillants non encore identifiés. Il y a des massacres à répétition qui dérangent la population de ce coin de la RDC.

Le deputé national Ali Adubango Emmanuel, élu de la circonscription de Mahagi, qui s’est confié à Politico.cd, affirme que plus de 70 000 ménages sont en dispersion dans le territoire de Mahagi. Une insécurité grandissante qui ne cesse de troubler la vie quotidienne sur l’ensemble des territoires de la province.

Étant qu’elu de cette circonscription, Ali Adubango Emmanuel, ensemble avec les sénateurs de la province de l’Ituri, mènent des démarches efficaces auprès des autorités pour mettre fin à ces crimes.

“Ce n’est pas la première fois que la province de l’Ituri connaisse un problème d’insécurité. Ça a existé entre 2000 et 2005. Cinq teritoires sont menacés actuellement. il s’agit de Djugu, Mahagi, Aru, Irumu et Mambasa. A l’époque c’était un conflit tribal entre le peuple Lendu et Ema. Mais aujourd’hui, il y a une autre explication à donner sur ce que nous vivons dans notre province“, explique l’élu national.

Selon lui, les anciens combattants du groupe Lendu auraient probablement rejoint les assaillants. Et avec eux, ils attaquent des villages Ema, Lendu etc. Selon les dernières informations parvenues à Politico.cd, les assaillants viennent une fois de plus d’attaquer plusieurs villages au total cinq regroupements du territoire de Mahagi de la Chefferie de Mokambo.

Les attaques sont très violentes. Les maisons sont brûlées, les biens ramassés, les enfants tués comme des animaux. Tous ces massacres paralysent les activités au niveau de la province et provoquent une exode de la population locale.

Ces milices ne s’attaquent pas seulement à la population locale, mais aussi aux forces de l’ordre. Ce sont des groupes armés qui deviennent de plus en plus dangereux pour la population de l’Ituri en général“, confirme le député Ali Adubango Emmanuel.

Le gouverneur de la province Saidi Bamanisa, les députés et sénateurs de l’Ituri, sont à Kinshasa pour des solutions urgentes. Ils étaient en réunion avec le président de la République Félix Antoine Tshisekedi. Ils attendent les dernières décisions qui seront arrêtées. Le Ministre de la Défense a à son tour, reçu la même délégation pour essayer de mettre en place des stratégies efficaces pouvant permettre de sauver la vie de la population de l’Ituri actuellement en danger.

Armel Langanda /Politico.cd

- Publicité -

EN CONTINU

Affaire prêt supposé obtenu par le FPG au FPI: les avocats de l’ancien ministre Tryphon Kin-Kiey Mulumba saisissent la justice

Dans un communiqué de presse datant du 25 février 2020, les avocats conseils de Tryphon Kin Kiey Mulumba, plusieurs fois ministres et...

RDC: Les avocats de Samih Jammal sollicitent son transfert dans un hôpital à cause d’un malaise

Arrêté pour le présumé détournement de 57 millions USD destinés à la construction des maisons préfabriquées dans le cadre du programme de...

Programme de 100 jours : un militant du collectif des citoyens indignés demande pardon à Amato Bayubasire pour l’avoir accusé de détournement sans preuve

Quelques jours après le dépôt de la plainte contre Augustin Ntaitunda à la cour d’appel de Bukavu, celui-ci vient de demander pardon...

Coronavirus: plus de 140 étudiants congolais bloqués en Chine, les parents appellent Félix Tshisekedi à réagir

Plusieurs étudiants congolais sont encore bloqués en Chine alors que l'épidémie de Coronavirus y fait rage.Face à cette...

Ramazani Shadary a réussi durant ces deux années, à placer le PPRD au premier plan dans l’échiquier national ( Cellule de communication )

Dans une une vidéo diffusée par la cellule de communication du PPRD et qui nous est parvenue ce mercredi 26 janvier 2020,...

notre sélection

Entrepreneuriat: les albinos formés sur les techniques de fabrication de produits cosmétiques bio pour leurs peaux grâce à Vodacom

Désormais, les albinos peuvent fabriquer eux-mêmes leurs produits cosmétiques bio pour la peau grâce à une formation organisée par la Fondation Vodacom...

« Congo Faut Ebonga », la campagne qui veut “réparer” la RDC

"Il faut que le Congo change", ou encore, "le Congo doit se développer." Le slogan lancé sur les réseaux sociaux il y...

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join