Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min

Haut-Uelé : présence dévastatrice des Mbororos à Faradje , la société civile menace à la désobéissance fiscale

Dans une correspondance adressée le mercredi 5 juin au gouverneur du Haut-Uelé l’honorable Christophe Baseane dont une copie est parvenue à Politico.cd , les organisations de la société civile de Faradje tirent une fois de plus la sonnette d’alarme sur l’entrée massive et dévastatrice des éleveurs Mbororos dans ce territoire depuis le mois d’avril dernier.

Ainsi , réunis en assemblée extraordinaire pour évaluer la situation sur terrain, les forces vives du territoire de Faradje ont levé plusieurs mesures urgentes et idouanes à mettre en place par l’Exécutif provincial du Haut-Uelé.

Elles ont par ailleurs, juré à la désobéissance fiscale à partir de mi-juin au cas du non retrait effectif de ces peuples pastorals et nomades sur leurs sols.
 » Au cas où nos désidératas ne seront pas satisfaits, nous décréterons à partir du 15 juin 2019 un incivisme fiscal généralisé jusqu’au départ effectif du dernier mbororo dans le territoire de Faradje « , a-t-on lu dans la correspondance.

Cette situation alarmeuse ne laisse indifférents plusieurs observateurs face à la gravité qui profilerait à l’horizon dans cette cruauté. « Si la population se sent abandonnée , elle voudrait bien se défendre. Les mbororos sont armés ,il y aura des pertes en vies humaines. » note un analyste.

Pour rappel , il y a deux mois des centaines d’hectares de champs dans le Haut-Uelé sont occupés à ces jours par les peuples Mbororos venus du Tchad et du Soudan.
Cette occupation illégale empêche les citoyens congolais de ce coin d’accéder à leurs champs respectifs.

Une famine extrême se profile déjà à l’horizon étant donné que l’agriculture, principale activité de Faradje qui nourrit les autres territoires voisins , n’est plus pratiquée , déplore la société civile forces vives locales.

Serge Sindani | Politico.cd

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...