l'info en continu

Hommage à Tshisekedi : Kasumbalesa simule son enterrement

- Publicité-

Etienne Tshisekedi repose sous terre, mais peut-être dans les coeurs de ses inconditionnels. Mort et gelé pendant plus de deux ans en Belgique, le père du président congolais Félix Tshisekedi, a finalement été enterré à Kinshasa. Mais impossible pour tous les siens d’assister aux cérémonies. D’où des cérémonies organisées parallèlement dans plusieurs parties du pays comme à Kasumbalesa, à la frontière congolo-zambienne.

Père de la démocratie pour les uns, qu’un simple opposant pour d’autres, Tshisekedi a semblé arrêter le temps durant les cérémonies de son enterrement. A Lubumbashi, ceux acquis à sa philosophie on organisé des veillées mortuaires comme dans d’autres villes du pays. Mais à Kasumbalesa, c’est non seulement des soirées de veillée qui ont été organisées, mais bien plus la simulation d’un enterrement du sphinx.

- Publicité-

Un cercueil d’un blanc vif aux motifs dorés mais vide, à été trimbalé à travers la cité de frontalière de Kasumbalesa hissé sur les épaules de quelques fans. Autour du cerceuil, des personnes visiblement attristées se sont rendues symboliquement au cimetière comme à Nsele. L’initiative a été du parti Udps, créé par feu Tshisekedi.

Ce deuil tardif en mémoire de Etienne Tshisekedi était autant plein d’émotions et de chagrins. Mais comme souvent, c’est entre boissons et viandes grillées que la journée s’est clôturée pour certains.

Pendant ce temps, dans certaines discussions émergent des questions sur certaines absences remarquées durant ce deuil. C’est le cas de Moise Katumbi considéré pourtant comme ami du président Félix Tshisekedi, malgré son appartenance à l’opposition. Mais aussi Joseph Kabila qu’on espérait voir dépasser son égo d’ancien chef de l’état.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU