Jeanine Mabunda, présidente de la Chambre basse du Parlement de la RDC, a reçu en audience, jeudi 9 mai, en son cabinet de travail Eve Bazaïba Masudi, députée nationale élue de la Tshopo et Secrétaire général du Mouvement de Libération du Congo (Opposition).

Au menu de ce tête-à-tête, Eve Bazaiba est venue solliciter l’implication de la présidente Mabunda nin seulement dans le règlement de la présence de l’opposirion au bureau définitif,.mais aussi et surtout dans la redynamisation des débats et le.contrôle parlementaire.

J’ai insisté surtout sa personnalité que j’ai connue avant d’être élue présidente de l’Assemblée nationale. J’espère qu’elle va apporter une certaine touche de gouvernance à l’Assemblée nationale en termes d’ouverture, d’échange, de débat et d’équilibre“, a confié Mme Bazaïba à l’issue de cet entretien.

Elle est de la Majorité et moi de l’opposition qui est constitutionnelle, assortie d’une loi. Donc, cela fait partie de rouage de la République. J’ose croire qu’il y aura une certaine ouverture des débats et en termes de lois parce que nous avons senti, durant la dernière législature, que nos initiatives étaient bloquées par le bureau sortant. (…) Nous devons jouer notre rôle en tant que parlementaires sinon c’est le peuple qui en paie le lourd tribut.

Eve Bazaïba.

Pour sa part, Jeanine Mabunda, sur son compte Twitter, parle d’un échange “fructueux”. “Cet échange s’inscrit dans ce qui nous engage: dans la proximité… à l’ écoute du peuple“.

Augustin Kinienzi/ Politico.cd