l'info en continu

Les autorisations de survol et atterrissage en RDC soumises à un contrôle drastique de la Présidence

- Publicité-

Dans une lettre adressée au Directeur congolais de l’aviation civile, le Conseiller spécial de Félix Tshisekedi en matière de Sécurité conditionne les autorisations de suvol en RDC à son avis « obligatoire et préalable ».

« Pour des raisons évidentes de sécurité nationale, je vous informe que désormais, toute délivrance par vous, en votre qualité de Directeur Général de l’Autorité de l’Aviation civile, d’une autorisation de survol et atterrissage des aéronefs civils dans l’espace aérien de la RDC est subordonnée à l’avis préalable obligatoire du Service du Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de Sécurité« , dit cette lettre de François Beya, datée du 4 mai.

Les autorisations de survol en RDC ont souvent été au cour de batailles politiques entre le pouvoir et l’opposition congolaise. Durant la présidence de Joseph Kabila, plusieurs opposants ont vu leurs avions être interdits d’atterrir au pays.

- Publicité-

Par ailleurs, les nouvelles dispositions concernent également les appareils de la mission onusienne au pays ou ceux de l’armée.


- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU