Neuf présumés instigateurs des troubles causés par des éléments de la police à Beni ont été transférés à l’auditorat militaire garnison de Beni-Butembo.

Ces policiers nouvellement affectés à Beni ont tiré plusieurs coups de balles en l’air ce jeudi en guise de protestation de la décision de la banque, celle de payer un mois sur deux. Selon le commissariat général de la police nationale congolaise sur son compte Twitter, une procédure de comparution en flagrance a été lancée à leur encontre.

Selon les autorités locales, les manifestations de ces éléments de la police ont causé une panique dans la ville causant l’arrêt de plusieurs activités