Elu à la tête de l’Etat, Félix Tshisekedi ne peut plus être le président de l’UDPS, parti fondé par son père, le leader historique de l’opposition congolais Etienne Tshisekedi. Dans une lettre datant 22 janvier mais rendue publique mardi 29 janvier, Félix Tshisekedi indique que Jean-Marc Kabund va « user de toutes les prérogatives reconnues au président du parti » jusqu’à la fin de son indisponibilité.

Selon la Constitution congolais, les fonctions de Président de la République sont “incompatibles avec l’exercice de tout autre mandat électif, de tout emploi public, civil ou militaire et de toute activité professionnelle

Très apprécié par les partisans de l’UDPS, Jean-Marc Kabund entretien une forte personnalité. En novembre dernier, il n’avait pas hésité à lancer un ultimatum de 48 heures à Félix Tshisekedi pour se retirer de l’accord de Genève.