Martin Fayulu continue toujours de se considérer comme le “Président légitime” de la RDC même après la prestation de serment de Félix Tshisekedi ce jeudi à Kinshasa

Dans un tweet tard jeudi, l’opposant Martin Fayulu est sorti de son silence pour contester une fois de plus l’élection de son rival qui a été néanmoins investi officiellement aujourd’hui comme le cinquième Président de la RDC et le tout premier à vivre un transfert pacifique du pouvoir.

Je suis en communion parfaite avec le Peuple congolais qui m’a élu Président de la République. Je demande aux uns et aux autres de respecter sa volonté, expression de sa souveraineté. Car, c’est lui seul qui confère la légitimité“, a dit Martin Fayulu dans son tweet.

Mais l’opposant congolais est isolé. L’Union Africaine, l’Union Européenne, la France, les Etats-Unis, la SADC et plusieurs pays africains y compris l’Angola, l’Afrique du sud et le Kenya ont apporté leur soutien à Félix Tshisekedi depuis la confirmation de sa victoire par la Cour Constitutionnelle.