Dénonçant la décision de la Cour Constitutionnelle rendue cette nuit qui a confirmé la victoire de l’opposant Félix Tshisekedi, l’opposant Martin Fayulu s’est auto-proclamé Président à son tour.

“Par cet arrêt, la Cour constitutionnelle vient, une fois de plus, de confirmer qu’à l’instar de la CENI, elle est au service d’un individu et d’un régime dictatorial qui ne respecte ni les lois de la République ni les règles les plus élémentaires de la démocratie et de la morale. Elle vient de défier le Peuple congolais, l’Union Africaine (U.A) et l’ensemble de la communaute internationale“, a-t-il dénoncé.

C’est pourquoi, et au regard de l’article 5 de la Constitution qui dispose clairement que «la souveraineté nationale appartient au Peuple. Tout pouvoir émane du Peuple qui l’exerce directement par voie de référendum ou d’élection », je me considère désormais comme le seul Président légitime de la République Démocratique du Congo“, a-t-il lancé, prenant la parole juste après l’annonce de la Constitutionnelle.