Dans une interview à la presse belge, le ministre Didier Reynders a réagi après la proclamation de Félix Tshisekedi comme Président élu par la Cour Constitutionnelle en RDC. 

“Maintenant, il faut voir quelle sera la réaction des Congolais, et la réaction aussi de la région. On a vu que l’Union africaine suivait le dossier de très près. Nous allons donc continuer à travailler avec l’UA pour voir si la crédibilité des élections peut être reconnue ou non par l’UA”, a dit le ministre belge des Affaires étrangères à la RTBF.

L’Union Africaine qui a demandé à la Cour Constitutionnelle de suspendre la publication des résultats  définitifs après avoir exprimé “des doutes sur leur fiabilité”, avait décidé d’envoyer une forte délégation de haut niveau conduite par son président en exercice, le chef de l’État rwandais Paul Kagame à Kinshasa. Mais après la publication de ces résultats, l’UA a annulé sa visite.

Martin Fayulu s’est déclaré “seul président légitime de la République démocratique du Congo“, appelant la population à descendre dans les rues pour “des manifestations pacfifiques dans le cadres de l’article 64 de la Constutition”. Mais son appel n’est pour l’heure pas suivi. Même si le risque des violences restent présents.

Didier Reynders annonce par ailleurs que le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira prochainement autour de la situation en RDC. “Tout ce que j’espère, c’est que le processus se poursuive sans trop de violence“, ajoute M. Reynders. “Il y en a eu quelques-unes ces derniers jours malheureusement“.