New York Times a affirmé, dans un article publié le 14 janvier, que le président Joseph Kabila continuera de garder le pouvoir même après son départ.  “Le président congolais n’était pas candidat à sa réélection, mais il garde le contrôle“, a titré le média américain.

“Joseph Kabila”, a déclaré une autre analyste, Adeline Van Houtte de l’Economist Intelligence Unit, dans le même article, “deviendra probablement le futur président du Sénat, ce qui signifie qu’il conservera un contrôle important“.

“La prédiction du New York Times selon laquelle le président de la République démocratique du Congo, Kabila, continuera de contrôler le gouvernement même après son départ du pouvoir la semaine prochaine est inexacte,” répond de son côté Herman Cohen, ancien diplomate américain.

Le président nouvellement élu, Tshisekedi, sera en mesure d’affirmer son plein pouvoir dans les trois mois, alors que Kabila est sous l’impulsion du Sénat“, estime l’ancien Monsieur Afrique du président George Bush via un tweet.