Congolese gynaecologist Denis Mukwege attends an award ceremony to receive his 2014 Sakharov Prize at the European Parliament in Strasbourg November 26, 2014. Mukwege is specialized in the treatment of rape victims and founder of the Panzi Hospital in Bukavu, in the Democratic Republic Congo. REUTERS/Vincent Kessler (FRANCE - Tags: POLITICS HEALTH) - RTR4FO4R

“Le Dr Mukwege a aidé beaucoup de femmes du Sud-Kivu à se reconstruire, physiquement et psychologiquement. C’est indéniable“, reconnaît Joseph Kabila au sujet du célèbre gynécologue congolais, qui s’oppose pourtant à son régime.

Lorsqu’il a reçu le prix Sakharov en 2014 et qu’il est venu me le présenter, je l’ai naturellement félicité et encouragé à poursuivre son oeuvre“, ajoute-t-il avant de nuancer: “Mais mettre, comme il l’a fait par la suite, son engagement humanitaire et les ONG qui le soutiennent au service d’un discours politique pose problème.

Âgé de 63 ans, le docteur Denis Mukwege a reçu officiellement de manière conjointe le prix Nobel de la paix avec la militante des droits de l’homme irakienne Nadia Murad à Oslo le 10 décembre dernier.

 Le Dr Mukwege invite le peuple congolais à s’inscrire dans la démarche d’une transition citoyenne pour construire ensemble les fondements d’une nouvelle société de paix, de justice sociale et de démocratie“. déclarait le gynécologue congolais en  septembre 2018.

Denis Mukwege est parfaitement libre de faire de la politique, c’est la confusion des genres qui n’est pas saine. Je salue son prix Nobel, tout à fait mérité, mais il doit prendre garde à ne pas être instrumentalisé“, lui conseille Joseph Kabila.