Au moins trois personnes ont été tuées ce matin à Kikwit dans des mouvements de colère de la population contre les résultats annoncés dans la nuit par la Commission électorale, annoncent des sources locales.

Selon la société civile, “trois jeunes” ont été tués en tentant de s’attaquer à un poste de police. “La police a ouvert le feu alors qu’une dizaine de jeunes tentaient de saccager ses installations”, confirment la société civile locale.

Un peu partout, plusieurs groupes de jeunes ont posé des barricades dans la ville de Kikwit dans la province du Kwilu. Ils protestent contre la victoire provisoire de Félix Tshisekedi, estimant que ces résultats publiés par la Commission électorale ne sont pas conformes à la vérité des urnes.