Lancement de la champagne de vaccination contre Ebola à Mangina. Photo : Fiston Mahamba

Le ministre de la Santé Oly Ilanga appelle à la collaboration de tous les fils de Beni pour mettre fin à l’épidémie à virus Ebola. Sa visite dans cette ville intervient une semaine après l’annonce du report de Elections dans la ville et le territoire de Beni par la commission électorale nationale indépendante. Il s’en est suivi des manifestations violences qui ont conduit à la destruction des certains centre de santé destinés à la riposte contre cette épidémie.

Dans sa communication le ministre de la santé a réaffirmé l’engagement du gouvernement congolais à mettre fin à cette maladie dans cette région.

Je pense qu’on peut rassurer la population de Beni que les équipe en charge de la riposte sont nos frères congolais et qu’ils sont là depuis plusieurs mois pour nous aider à mettre fin à cette maladie à virus Ebola, protéger la population de Beni, protéger la nation tout entière, et empêcher les transmissions de la maladie à des nouveaux cas. Nous devon apporter notre soutien à ces équipes qui travaillent pour le bien de la population et des communautés locales” a indiqué le ministre Oly Ilunga

Pour lui, les actes de vandalismes enregistrés lors de la contestation de la population contre le report ne peuvent pas empêcher la détermination les équipes de riposte qui sont sur place de reprendre leur travail et du gouvernement congolais.

Les structures sanitaires détruites par les manifestants seront équipées par le gouvernement congolais afin de continuer les activités de la riposte. Je voulais rassurer les partenaires et les propriétaires de ces structures sanitaires que l’Etat congolais a déjà envoyé des ingénieurs pour évaluer les dégâts afin d’apporter des solutions urgentes dans l’objectif de continuer le travail déjà amorcé. Le seul moyen de vaincre cette maladie passe par la conjugaison de toutes les efforts venant de tous les acteurs impliqués en commence par la population locale

Le mercredi 26 décembre 2018 soit quatre jours avant la tenue du scrutin de 30 décembre dernier CENI a annoncé le report des élections dans les ville de Beni et Butembo au motif de la présence d’ebola dans cette zone et de l’insécurité. Une situation qui a entraîné des violences à Beni et quatre centre de riposte avait été incendiés par les jeunes manifestants.

Luckson Mubake / Beni