L’SADHO, l’ACAJ, LUCHA, FILIMBI, Les Congolais Debout, l’Engagement Citoyen pour le Changement «ECCHA-RDC >>, le mouvement “IL EST TEMPS”,  le mouvement “COMPTE A REBOURS”, la “Vigilance Citoyenne”, Enough-RDC, Cogito RDC, le Collectif de la société civile « CASC >>, la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC « NDCI >>, la  DYNAMIK CONGO & Alliés, le RESEAU 64, la Paix et Solidarité, le Conseil National de Transition Citoyenne, le  Prof. Jean Claude MASWANA,  Jean Jacques LUMUMBA, Hofée SEMOPA  et Paul NSAPU (LE/Droits de l’Homme) ont signé un vurulent communiqué appelant le peuple à se préparer à défendre sa victoire aux élections du dimanche 30 décembre dernier.

Nous demandons à l’ensemble du peuple congolais de se tenir prêt à défendre sa victoire à travers la série d’actions non violentes que nous appellerons dans les prochains jours, conformément à l’article 64 de notre Constitution“, dit ces organisations.  “A la suite du Comité Laïc de Coordination, nous déclarons ici et maintenant que personne ne volera notre victoire !” ajoutent-elles.

La République démocratique du Congo attend toujours les résultats de ces élections tendues,  alors que l’opposition et la société civile accusent le pouvoir de chercher à falsifier les résultats.  Dans une conférence de presse jeudi à Kinshasa, les évêques catholiques ont annoncé disposer du nom du vainqueur de cette Présidentielle, appelant la Commission électorale à publier les vrais résultats.

Nous rappelons à la CENI son rôle constitutionnel et civique de proclamer les VRAIS résultats conformément à son calendrier. Bien que hors mandat depuis le 19 décembre 2016, nous rappelons à Monsieur Kabila son serment constitutionnel, et lui recommandons vivement d’accepter une passation civilisée et pacifique du pouvoir“, lancent la société civile.

De son côté, la CENI a annoncé que ces résultats pourraient ne pas être publiés le 6 janvier comme annoncé initialement. Corneille Nangaa, président de la CENI, affirme disposer de seulement 22% des résultats collectés jusqu’à ce jour.