Alors que les prêtres catholiques ont provoqué une colère du pouvoir et de la Commission électorale en annonçant jeudi disposer du nom du vainqueur de la Présidentielle du dimanche en RDC, le président Joseph Kabila s’est entretenu ce vendredi avec une délégation de la CENCO.

Conduite par l’Abbé Donatien Nshole, une délégation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a été reçu ce vendredi 5 janvier à Kinshasa, au lendemain d’une sorte polémique des prêtre catholiques.

En effet, lors d’une conférence de presse jeudi à Kinshasa, l’Abbé Nshole a annoncé que le prélat catholique disposait du nom du gagnant de la Présidentielle du 30 décembre, appelant la Commission électorale à publier “les vrais résultats.”

Rien n’a vraiment filtré, mais il était question de mettre les points sur les i concernant certaines choses” explique une source proche du président congolais à pOLITICO.CD. “L’Eglise doit rester dans son champ d’action. Il ne lui appartient pas de faire certaines déclarations qui pourraient embraser le pays“, ajoute-t-il.

Vendredi dans la journée, la coalition au pouvoir s’est violemment attaquée aux prêtres catholiques les accusant d’avoir “gravement” violé la Constitution et la loi électorale avec leur annonce. Cependant, les catholiques n’ont communiqué aucun résultat, ni aucun nom.