RDC: le FCC salue “le succès de la machine qui a servi à imprimer les bulletins de vote”

Dans une conférence de presse mercredi à Kinshasa, la coalition au pouvoir a salué l’usage de la machine à voter durant les élections tendues du 30 décembre en République démocratique du Congo.

Le Front Commun pour le Congo (FCC) s’est félicité du “bon déroulement de la journée électorale du 30 décembre 2018“, saluant “en particulier le succès de la machine qui a servi à imprimer les bulletins de vote“, annonce Barnabé Kikaya, porte-parole de la coalition au pouvoir.  L’utilisation de cet instrument par tous les électeurs garantit l’avenir pour les scrutins futurs dans notre pays“, note-t-il. 

Dans cette conférence de presse convoquée mercredi à Kinshasa, la coalition au pouvoir estime que le taux de participation à Kinshasa, bastion de l’opposition, était faible. “A ce jour, des informations recoupées indiquent clairement que Kinshasa a connu un faible taux de participation, contrairement à l’intérieur du pays où les électeurs se sont déplacés en masse au scrutin et ont répondu favorablement à l’appel du candidat Emmanuel RAMAZANI SHADARY“, note-t-il. 

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Un avion affrété par la CENI s’écrase à quelques kilomètres de Kinshasa

Alors que la RDC était arrêtée au palais du peuple où le…

Jean-Pierre Bemba se dit “révolté et consterné” par la répression contre Martin Fayulu

L’ancien chef rebelle Jean-Pierre Bemba, l’un des alliés principaux de l’opposant Martin Fayulu, accuse la Garde Républicaine d’avoir “tiré à balles réelles” ce mardi à Lubumbashi.