La tension est montée peu après 10h à l’école Saint-Raphaël à Kinshasa où des centaines d’électeurs ont haussé le ton face au retard du début des opérations de vote dans ce centre. Les équipes de la CENI n’affichaient en effet pas toujours la liste des électeurs pour ce centre de vote.

“On ne veut pas de Shadadry, Nangaa est un voleur“, scandaient-ils, avant que le président de la CENI ne se pointe lui-même et se mette à afficher les listes.

La situation tendue s’est un peu calmée à la suite de la présence de Corneille Nangaa. Les votes devraient pouvoir commencer sous peu.