Dans ce qui pourrait être son dernier discours en tant président de la République démocratique du Congo devant la nation cette année, le président Joseph Kabila a ténu à justifier le report des élections dans certains coins du pays.

Une fois de plus, le pays fait face à l’épidémie dévastatrice à virus Ebola. Après avoir été vaincue à l’Equateur, elle met à rude épreuve l’expertise et la détermination de nos professionnels de santé à Beni et à Butembo dans le NordKivu“, a dit le Chef de l’Etat dans son message de voeux diffusé à la télévision national.  “Jusqu’à ce jour, malgré d’immenses efforts fournis, nos médecins n’arrivent pas encore à contrôler, de manière satisfaisante, ce véritable drame sanitaire“,a-t-il ajouté. 

Joseph Kabila promet néanmoins que les élections auront bel et bien lieu partout, mais plus tard. « A eux [de Yumbi] et aux compatriotes de Beni et Butembo, j’affirme que les élections auront lieu dès que les situations respectives le permettront », a t-il dit. “J’exhorte chacun à retourner aux bons sentiments de tolérance mutuelle et de patriotisme“, a-t-il enchaîné.