l'info en continu

RDC: des propos de la cheffe de la Monusco font polémique

- Publicité-

« La campagne s’est plutôt mieux déroulée qu’en 2011 », a affirmé la Représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en République démocratique du Congo, affirme Leila Zerrougui, dans une interview à Jeune Afrique. La a cheffe de la Monusco pense qu’il y a bien eu des morts, mais globalement, la campagne électorale s’est bien redoutée.

« J’étais présente en 2011. Si l’on compare ce qui se passe aujourd’hui aux tensions de l’époque, je pense que cette campagne s’est plutôt mieux déroulée. Certes, il y a eu des entraves. Mais globalement, les candidats ont pu faire campagne », dit-elle à Jeune Afrique.

- Publicité-

Suffisant pour énerver l’opposition et les mouvements citoyens. « L’assertion de la selon laquelle +la campagne s’est plutôt mieux déroulée qu’en 2011+ est incorrecte et fantaisiste. Qu’elle nous donne un bilan comparé sur lequel elle s’appuie. Étonnant! » s’exclame Martin Fayulu, candidat de la coalition d’opposition LAMUKA à la Présidentielle, victime lui-même de plusieurs entraves durant sa campagne.

« Elle est complètement à côté de la plaque. Pas étonnant !« , s’exclame de son côté l’opposant Adam Bombole. « Pourquoi tant de mépris et de légèreté? Est-ce par ignorance ou par duplicité?« , s’interroge pour sa part le mouvement citoyen LUCHA.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU