l'info en continu

« Toute fuite en avant est désormais sans objet », dénonce le CLC qui appelle à aller aux élections le 30 décembre même sans Beni et Butembo

- Publicité-

« Toute fuite en avant est désormais sans objet« , réagit le Comité laïc de Coordination à la décision de la CENI de reporter les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales dans les villes de Beni et Butembo au mois de mars 2019.

Loin de s’en réjouir, les laïcs catholiques jugent cette décision d' »inacceptable » et rappellent au président de la CENI Corneille Nangaa qu’il n’a  » ni qualité ni compétence de priver une partie de la population congolaise de son droit souverain consacré par la Constitution « .

- Publicité-

Pour le CLC, après  » de pseudo-incendies de ses entrepôts ayant justifié le report techniques des élections », la CENI vient là de fabriquer « un nouveau montage » aux « conséquences imprévisibles ».

Pour déjouer le piège, le CLC rappelle à la centrale électorale que  » cette accumulation de frustrations suite à des comportements inacceptables ne détournera pas la population de sa détermination d’aller dans son ensemble aux élections, le 30 décembre 2018″.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU