Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min

RDC: « Les Congolais doivent se prendre en main et chasser ce régime », appelle Moïse Katumbi

La commission électorale en République démocratique du Congo annonce le report des élections dans les villes de Beni, Butembo ou Yumbi, évoquant notamment de risques sécuritaires et le virus Ebola qui ravage l’Est du pays.

Cependant, les villes de Beni et Butembo restent des bastions de l’opposition. Martin Fayulu, candidat de la caolition LAMUKA, y avait connu un grand succès durant le lancement de sa campagne dans cette partie du pays troublée par des attaques de miliciens contre des civils.

Pour Moïse Katumbi, qui soutient la candidature de Martin Fayulu, cette décision de la Commission électorale vise à faire gagner le canidat du pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary. « Le report du vote à Beni, Butembo & Yumbi est injustifiable. Cette nouvelle manœuvre montre que le régime veut s’éterniser pour continuer le pillage! » s’est-il exclamé dans un tweet.

« Naanga et la CENI ont prouvé leur mauvaise foi et leur incompétence. Les Congolais doivent se prendre en main et chasser ce régime ! » appelle-t-il.

L’autre camp de l’opposition formé par Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe tempère cependant sa réaction à la suite de cette situation. L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) promet de prendre part à ces élections avec ou sans les villes écartées par la CENI.

Dans son communiqué annonçant ce report, la CENI fait savoir que les trois ville pourraient voter en mars 2019, à la suite d’un nouveau calendrier qui va être publié. Cependant, la Commission électorale affirme que le nouveau président pourrait prêter serment dès le 18 janvier 2019.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...