l'info en continu

Des témoins de l’opposition toujours pas accréditées: l’UDPS va voir la CENI

- Publicité-

Au siège de la CENI en ce jour, les membres de l’UDPS et le bureau de la Commission électorale nationale indépendante ont échangé « sur l’accréditation de nos témoins. Nous avons eu des informations selon lesquelles, dans plusieurs circonscriptions, nos témoins avaient du mal à être accrédités. Donc jusqu’aujourd’hui, à quelques jours du scrutin, nos témoins ne sont pas encore accrédités. Par exemple dans la circonscription électorale du district de la Tshangu à Kinshasa, nous n’avons pas encore de macarons jusque là« , a relaté le porte parole de l’UDPS.

En outre, le parti de Félix Tshisekedi a soulevé la question de la campagne électorale qui a été arrêtée alors que les élections elles, ont été prolongées d’une semaine. « Du moment où ces sont les candidats qui financent eux-mêmes leurs campagnes électorales, nous ne voyons pas la raison pour laquelle la CENI devrait interdire les candidats de continuer à battre leurs campagnes. Ceci est démobilisateur pour les électeurs. Les candidats devraient continuer à battre campagne, à mobiliser pour que le taux de participation soit élevé« , s’est plein le porte-parole de l’UDPS.

- Publicité-

Paul Tshilumbu a également déclaré que sa délégation et le bureau de la CENI ont table sur les rumeurs faisant état de la suppression de certains bureaux de vote à Kinshasa, chose qui pourra certainement désorientée les électeurs le jour de vote. Mais, « à toutes ces questions nous avons reçu des réponses tout à fait mitigées de la CENI. Nous n’avons pas été vraiment satisfait. Mais elle nous a promis de continuer des discussions pour trouver des solutions idoines à toutes ces questions« , s’est désolé Paul Tshilumbu.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU