Des coupeurs de route, présumés rebelles Burundais du Front National pour la Libération FNL, ont pillé deux camionnettes la soirée de dimanche 21 décembre  dernier à Kiliba. C’est dans la plaine de Ruzizi à plus de vingt kilomètres au nord de la cité d’Uvira au Sud Kivu. Information livrée par le président des jeunes de Kiliba Kagando, confirmée par le coordinateur de la nouvelle société civile Congolaise d’Uvira et des sources de FARDC à Kiliba.

Selon  ces différentes sources,  cette opération de coupeurs de route a eu lieu lors de la traverser de la route nationale numéro cinq par  ces assaillants en direction des moyens et hauts plateaux d’Uvira vers 18 heures, heure locale à Kiliba.

Les deux camionnettes dont l’une en provenance du marché de Runingu pour Uvira  et une autre en destination de Sange dans la plaine de Ruzizi ont été arrêtées par ces personnes armées d’expression Swahili mélangée au Kirundi.Ils provenaient du côté du Burundi en destination des montagnes surplombant la cité de Kagando Kiliba, renseigne le président de la jeunesse de cette cité.

Selon BASIMISE KAPENDA, ces assaillants présumés être des rebelles Burundais du front national de libération FNL ont emporté, argent, téléphones portables, des sacs de farine de froment et autres biens appartenant aux passagers. Pendant une trentaine des minutes, ces rebelles ont opéré sans tirer aucun coup de feu avant de se retirer  du côté des montagnes, renseigne notre source.

Pour le président des jeunes de Kiliba Kagando les FARDC sont arrivées sur le lieu juste après le départ de ces assaillants. D’après lui, les militaires se sont dirigés vers les montagnes  tirant des coups de feu pour tenter de retrouver les assaillants, mais en vain. Ces informations sont confirmées par des sources sécuritaires basées à Kiliba Kabulimbo.

Du coté de la nouvelle société civile Congolaise à Uvira,  son coordinateur appel les autorités à renforcer la présence militaire dans la plaine de Ruzizi en cette période. Cette source redoute du risque de voir des hommes armés perturber les élections dans cette partie du territoire d’Uvira. Willy SEREMBA insiste sur la sécurité des électeurs, témoins, observateurs de vote et journaliste en déplacement pour la plaine de Ruzizi le 30 décembre prochain, jour du scrutin un dimanche programmé par le CENI.

Gaius SHABILEPA / Uvira ( Sud Kivu)