l'info en continu

Le podium de Fayulu à Sainte-Thérèse démonté par des policiers

- Publicité-

Les cadres de la coalition Lamuka étaient en train de chauffer déjà l’audience, alors que leur leader Martin Fayulu est en route pour Kinshasa où il doit tenir son dernier meeting de cette campagne pour les élections qui doivent avoir lieu dans 4 jours. Soudain, une équipe de policiers débarque, engageant une vive discussion avec le secrétaire général adjoint du MLC Fidèle Babala.

Ces policiers demandent à Lamuka d’arrêter son meeting car, l’autorité urbaine, le gouverneur de la ville André Kimbuta a interdit toute activité de campagne électorale à Kinshasa pour des problèmes sécuritaires. Fidèle Babala exige aux policiers un document officiel décrétant l’arrêt de la campagne électorale à Kinshasa. Il est un peu en retard.

- Publicité-

Sur les réseaux sociaux, un communiqué du gouverneur André Kimbuta à l’attention de la population kinoise en général et des candidats à l’élection présidentielle en particulier décrète « à dater de ce mercredi 18 décembre, la suspension, sur toute l’étendue de la capitale, des activités de campagne électorale, à l’exception du recours aux médias, dans l’ensemble des candidats président de la République, sans exception aucune ».

André Kimbuta évoque des raisons sécuritaire, compte tenu du « caractère violant de la campagne électorale » émaillée des troubles dans tous les camps.

Les collaborateurs de Martin Fayulu se voient obliger de démonter bon gré malgré le podium sur lequel devait se tenir le candidat numéro 4 dans quelques heures, revoyant ainsi une telle occasion au calend grec.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU