PUBLICITÉ

Après Kinshasa, d’autres machines à voter visées dans des Maï-Maï locaux à Beni

Dans un communiqué publié ce dimanche, le rapporteur de la commission électorale nationale indépendante, CENI, informe à l’opinion que les entrepôt situés sur le boulevard Nyamwisi dans la ville de Beni au Nord-Kivu ont échappé à une attaque de miliciens non autrement identifiés dans la nuit du 15 au dimanche 16 décembre 2018 vers 1 heure du matin.

« La CENI tient à remercier les éléments des Forces de la République Démocratique du Congo et ceux de la Police nationale congolaise, commis à la sécurisation de ses installations, qui les ont professionnellement repoussés en capturant l’un des assaillants« , écrit Jean-Pierre Kalamba.

- Publicité-

La CENI dénonce ces actes et  » rappelle à l’opinion publique qu’elle demeure une institution d’appui à la démocratie et ne devrait donc pas être vue comme une cible des attaques de tout genre qui ne serviront qu’à saboter les élections tant attendues par la population congolaise  »

Dans la nuit du 12 au 13 décembre 2018, l’un des entrepôts de la CENI a brûlé à Kinshasa, avec près de 8 mille machines et plusieurs kits électoraux.

Dans un entretien exclusif avec POLITICO.CD, le capitaine Mak Hazukay Mongba, porte-parole du secteur opérationnel Sokola1 dans la région du grand nord de la province du Nord-Kivu, a précisé que les auteurs de cette attaque sont les miliciens Maï Maï, actifs dans la région de Beni.

« Le mode opératoire et itinéraire de fuite après les affrontements nous renseignent que les auteurs de cette attaque sont les rebelles Maï Maï » a-t-il indiqué à POLITICO.CD.

Sans revendications claires, les rebelles Maï Maï, souvent aux étiquettes non identifiés ont lancé plusieurs attaques contre les positions de Forces Armées de la RDC basées dans la région de Beni depuis plus de trois mois.

L’attaque de cette nuit de dimanche est la première de ce genre, visant les installations de la commission électorale nationale indépendante, alors que l’ambiance électorale monte à seulement 8 jours de scrutins.

J. Coqueline et Fiston Mahamba (@FMLarousse)

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU