Le départ de membres du personnel des ambassades occidentales n’a pas de lien avec les élections en RDC (Diplomate)
Mur de l’Ambassade de France à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les ambassades occidentales basées en République démocratique du Congo ont appelé leurs ressortissants à restreindre leur voyage en RDC et aux membres de leur personnel non essentiel à quitter le territoire Congolais avant le 17 décembre prochain.

Dans un échange avec POLITICO.CD, un diplomate explique que ces appels n’ont pas de liens avec les scrutins électoraux prévus le 23 décembre prochain. Pour ce diplomate, les avis de départ des ambassades occidentales sont des pratiques normales. “Ces avis n’ont rien à avoir avec la situation électorale ou un danger imminent” ajoute-t-il.

En décembre, il y a souvent départs du personnel non éssentiel notamment pour des vacances, même s’il y a des incertitudes autour de la situation en RDC” explique la source de POLITICO.CD.

Dans un entretien avec POLITICO.CD en août dernier, Florence Marchal, porte-parole de la mission Onusienne en RDC avait déclaré que les membres du personnel de la Monusco sont appelés à s’abstenir à prendre les vacances à la fin de l’année car ce moment sera marqué par l’organisation des événements majeurs pour la RDC.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Un avion affrété par la CENI s’écrase à quelques kilomètres de Kinshasa

Alors que la RDC était arrêtée au palais du peuple où le…

Jean-Pierre Bemba se dit “révolté et consterné” par la répression contre Martin Fayulu

L’ancien chef rebelle Jean-Pierre Bemba, l’un des alliés principaux de l’opposant Martin Fayulu, accuse la Garde Républicaine d’avoir “tiré à balles réelles” ce mardi à Lubumbashi.