Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
2,966
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
2,469
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
428
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min

L’UDPS se réjouit de la prolongation des sanctions de l’UE contre les collaborateurs de Kabila

« Cette décision est à la fois un cinglant désaveu du régime décadent et finissant de Monsieur Kabila et un vibrant hommage à toutes les personnes victimes des abus« , a déclaré le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social Jean-Marc Kabund, au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa ce luindi 10 décembre 2018.

Dans cette liste de sanctions mise à jour, le nom d’Emmanuel Ramazany Shadari, ancien ministre de l’intérieur et actuel candidat président du Front commun pour le Congo y figure encore. Parmi « les victimes du pouvoir » pour lesquelles l’Union européenne a sanctionné ces hauts gradés du régime de Kinshasa, l’UDPS relève l’assassinat de deux experts de l’ONU, Zaida Catalan et Michaël Sharp.

Le parti de feu Étienne Tshisekedi dit soutenir et appuyer « toutes les démarches qui sont entreprises ou qui seront entreprises plus tard » par les pays d’origine de ces deux experts pour faire éclater la vérité sur l’assassinat de la suédoise Zaida Calan et de l’américain Michael Sharp.

Revenant sur « Congo file », enquête réalisée par RFI, Reteurs et d’autres médias, l’UDPS pointe du doigt le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres d’avoir caché délibérément au Conseil de sécurité de l’ONU des éléments d’enquête « pour ménager le gouvernement congolais et poursuivre la collaboration avec un régime finissant et illégal, comme si de rien n’était« .

Face à cette dissimulation, l’UDPS recommande aux États-Unis et à la Suède d’user de  » toute leur influence au sein de la communauté internationale pour créer les conditions de la mise en place d’un Tribunal pénal international pour la République démocratique du Congo, et ce le plus rapidement possible ». Objectif, identifier et déférer devant la justice tous « les auteurs intellectuels nationaux » de ce double meurtre.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...