PUBLICITÉ

A Bunia, le duo Tshisekedi-Kamerhe appelle à lutter contre « la culture du sang »

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont entamé ce lundi une série de rencontres avec les différents groupes sociaux de la ville de Bunia, capitale de la province de l’Ituri où ils sont arrivés depuis dimanche. La première audience est accordée aux étudiants de différentes institutions académiques de BUNIA.

Devant une trentaine de représentants des étudiants venus à la rencontre du candidat de la coalition CACH à la Présidentielle, la situation académique et sociale des étudiants étaient coeur de l’échange. Félix Tshisekedi en a profité pour mettre en garde contre la violence. « La culture du sang qui consiste à tuer des congolais comme des insectes. Nous devons lutter contre ça. C’est le combat de toute la vie de Étienne TSHISEKEDI, l’instauration d’État des droits. Réfléchir ensemble pour améliorer les conditions de vie,de travail et d’étude », a-t-il. 

- Publicité-

La ville de Bunia, tout comme la province de l’Ituri est déchirée depuis plusieurs années entre un conflit ethnique opposants les deux communautés majoritaires, le Hema et les Lendu. Les violences ont fait plusieurs centaines de morts l’année dernière.

Par ailleurs, Félix Tshisekedi a évoqué la question de la machine à voter avec ces étudiants. « Nous savons que le pouvoir a l’intention de tricher avec la machine. Mais c’est à nous de contrer leur piège en nous mobilisant et en prenant le contrôle du processus électoral, notamment avec nos témoins et notre population », a-t-il dit.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU