Me André Kito: “les auteurs des violences électorales répondront de leurs actes devant les instances judiciaires internationales”

Me André Kito, coordinateur national de la coalition nationale pour la cour pénale internationale( Cn-Cpi) dont sa plateforme est entrain de faire le monitoring de cas d’atteinte aux droits de l’homme avant, pendant et après les élections du 23 décembre prochain lance une sévère mise en garde aux personnalités politiques impliqués dans le processus électoral en cours en RDC.

Pour Me André Kito, les auteurs des violences électorales répondront de leurs actes devant les cours et tribunaux Congolais ainsi que devant les instances judiciaires internationales.

Cette fois ci , on va tout faire pour que les responsables des crimes et des violences électorales répondent de leurs forfaits“, menace Me André Kito. Ce dernier conduit une délégation des acteurs de la société civile militant contre l’impunité à La Haye où se tiendra du 5 au 12 décembre prochain , la 17eme session de l’Assemblée générale des États parties au Statut de Rome, texte fondateur de la cour pénale internationale.

Me André Kito qui s’est confié à Politico.cd indique que les organisations membres de sa plateforme travaille déjà sur terrain pour répertorier tous les cas des violations des droits durant cette période électorale afin leurs auteurs répondent de leurs crimes.

Kerima

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Pierre Bemba se dit “révolté et consterné” par la répression contre Martin Fayulu

L’ancien chef rebelle Jean-Pierre Bemba, l’un des alliés principaux de l’opposant Martin Fayulu, accuse la Garde Républicaine d’avoir “tiré à balles réelles” ce mardi à Lubumbashi.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.